Pour plusieurs, qu’ils soient issus de la communauté LGBTQ+ ou qu’ils soient des alliés, l’année 2020 a soulevé une question importante : pouvons et devrions-nous célébrer la Fierté alors que les défilés sont annulés et que notre attention collective est portée à juste titre sur tant d’autres injustices sociales?

Notre point de vue est le suivant : en l’absence de chars de parade aux couleurs de l’arc-en-ciel et de partenariats corporatifs, la Fierté de cette année nous donne l’occasion de réfléchir, de faire le point et d’agir.

Les origines de la Fierté ont toujours été enracinées dans la lutte et la résistance politique, et tous ceux et celles qui comptaient participer au défilé devraient s’informer sur son histoire. Il existe une tonne d’articles, de vidéos et de ressources en ligne pour nous permettre de mieux comprendre rapidement.

Nous avons décidé de recueillir quelques idées et ressources afin de vous aider à en apprendre davantage sur l’histoire, savoir comment mettre à profit nos privilèges et passer à l’action, et ce, bien après le mois de juin.

Bonne lecture et joyeux mois de la Fierté!

  1. Lutter contre l’injustice et démanteler le racisme systémique

À l’aube du mois de la Fierté, rappelons-nous les propos d’Emma Lazarus : “Until we are all free, we are none of us free”, qui signifient que jusqu’au jour ou nous serons tous libres, aucun d’entre nous ne le sera vraiment. Les conséquences dévastatrices du racisme systémique sont encore omniprésentes et entraînent des meurtres tragiques de personnes autochtones, noires et de couleur au Canada, aux États-Unis et partout dans le monde. Ces répercussions sont également subies par les nombreuses communautés intersectionnelles, notamment les femmes noires trans. En tant qu’alliés, nous pouvons soutenir et joindre le mouvement de justice raciale au sein de notre communauté de plusieurs façons. Vous trouverez ci-dessous différentes ressources pour vous aider à contribuer au mouvement et à vous mettre au boulot :

  • Informez-vous sur l’histoire : apprenez les noms et les parcours de ceux qui ont tracé le chemin

Célébrer la Fierté canadienne signifie aussi reconnaître l’histoire entourant la lutte menée par les communautés LGBTQ+ et apprendre à connaitre les noms de ceux qui se sont battus pour faire du Canada un endroit sécuritaire pour les personnes LGBTQ+. Le Centre canadien pour la diversité des genres et de la sexualité (CCDGS) offre une exposition téléchargeable à même le site web sur les Trailblazers. Le projet Superqueeroes lancé par CBC Arts met en lumière le mouvement libérateur des LGBTQ+ à travers la vie des artistes et représente aussi bon point de départ.

  • Diversifiez votre actualité et vos sources d’information

Pour en apprendre davantage sur les vies et les luttes rarement documentées des communautés LGBTQ+ au Canada, il est d’abord primordial de diversifier les sources d’information que nous consommons quotidiennement. La bonne nouvelle est que cette initiative n’est pas très compliquée, il suffit simplement d’ajouter à votre fil d’actualité des comptes de médias LGBTQ+ progressistes. Voici quelques exemples pour vous aider à vous lancer :

  • Lez Spread the Word – Organisation montréalaise qui se consacre à la production de contenu par et pour les femmes lesbiennes
  • Jarry – Magazine imprimé bi-annuel qui explore la nourriture et la culture queer
  • Vivek Shraya – Musicien, auteur, artiste en arts visuels
  • Syrus Marcus Ware – Artiste en arts visuels, activiste, membre clé de l’équipe Black Lives Matter Toronto
  • Brooke Lynn Hytes – Juge du “Canada’s Drag Race”, ex-danseur de ballet

  • Consommez les histoires de ceux qui vous donneront des perspectives différentes

Si on se fie aux conférences TED, les cerveaux des êtres humains sont conçus pour comprendre le monde à travers des histoires. Cependant, lorsque celles-ci sont racontées par le même type de personnes, des gens qui vous ressemblent, qui pensent et parlent comme vous, votre perspective peut devenir assez limitée.

Afin de devenir porteur de changement, essayez d’élargir vos perspectives (et le simple fait de regarder la Drag Race de RuPaul ne suffit pas). Cela peut être aussi simple que de visiter une nouvelle librairie (L’Euguélionne et Racines situées à Montréal sont de bons endroits pour commencer) ou simplement vous rendre sur votre plateforme de streaming préférée et visionner un de ces films.

  • Faites un don à des organismes qui soutiennent les communautés LGBTQ+ ici ou à l’étranger

Faire un don en argent peut contribuer à faire avancer la cause de la justice sociale et vous aider à exprimer votre solidarité envers les membres de la communauté LGBTQ+ qui subissent de l’oppression, de la discrimination et des problèmes de santé. Prenez cet argent que vous comptiez dépenser lors d’une célébration de la Fierté ou dans un beer garden et songez à le remettre à l’un de ces organismes canadiens de bienfaisance :

  • Rainbow Railroad – Aide les personnes LGBTQ+ à échapper à la violence étatique pratiquée à travers le monde
  • Egale – Aide à l’amélioration de la vie des personnes LGBTQI2S en promouvant les droits humains et l’inclusion
  • The 519 – Promeut l’inclusion, la compréhension et le respect des communautés LGBTQ2S de Toronto via des programmes comme Meal Trans.
  • GRIS – Bénévoles de Montréal qui démystifient l’orientation et l’identité sexuelles en partageant des témoignages sur des expériences vécues, principalement dans les écoles
  • Out in Schools – Un programme éducatif primé qui propose des films, des vidéos et des discussions de groupe dans les écoles de la Colombie-Britannique dans le but de sensibiliser les élèves sur l’homophobie, la transphobie et l’intimidation
Partagez: